Airbus fait le bilan d’un semestre sous le signe du Covid-19

Airbus A350-900
Airbus va plafonner la production des A350 à cinq par mois. Ici le premier A350-900 d'Aeroflot, livré en février. Crédit : P. Pigeyre - master films - Airbus.
La paralysie du secteur aérien a plombé les résultats d’Airbus au deuxième trimestre, mais le format de présentation semestriel permet d’adoucir les chiffres grâce aux résultats solides du premier trimestre.

Airbus fait le dos rond. L’avionneur européen, qui accuse une perte nette de 1,9 M€ sur le premier semestre, va réduire la cadence de production de son long-courrier, l’A350, mais pense pouvoir juguler les conséquences de la crise du Covid-19 au second semestre. Il ne donne pas de prévisions pour le reste de l’année et ne table pas sur un retour à la normale sur le segment long-courrier pas avant 2023, voire 2025, mais il estime avoir pris les bonnes mesures pour faire face.

Cet article compte 510 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar