Après l’Allemagne, l’Australie suspend le Tigre de vol

Un Tigre allemand UHD lors d'un exercice en 2013 - Crédit : C. Abarr - Airbus Helicopters.
Le crash d’un Tigre allemand dans le nord du Mali a poussé Airbus à publier une recommandation pour mettre en garde les clients de l’hélicoptère de combat.

L’accident a eu lieu le 26 juillet dernier dans le nord du Mali. Deux hélicoptères Tigres de la Bundeswehr, engagés dans le cadre de la Minusma, volaient à 230 km/h et 550 m d’altitude quand le premier a brusquement piqué du nez et s’est écrasé sur le sol dix secondes plus tard, selon le témoignage d’un pilote du second appareil.

L’appareil avait un réservoir presque plein et était chargé de son armement complet. À l’impact, une boule de feu s’est formée et un violent incendie s’est déclenché, qui a détruit entièrement la carcasse de l’appareil, ne laissant aucune chance aux occupants. Les deux pilotes sont morts sur le coup, et les boîtes noires récupérées sont très endommagées par le feu.

Selon les déclarations le soir même du ministère de la Défense allemand, l’hélicoptère n’a pas été abattu et il s’agit d’un accident.

Cet article compte 625 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE