Boeing reste optimiste sur le marché à vingt ans

ANA 737MAX 777-8F
Le futur des exportations selon Boeing. La compagnie japonaise ANA a passé commande de 737 MAX et d'avions cargos 777-8F. Crédit : Boeing.
Quelques jours après Airbus, c’est au tour de Boeing de publier ses propres prévisions pour les vingt prochaines années. Alors que l’Européen a revu les siennes à la hausse, Boeing affiche une légère baisse pa rapport à son précédent scénario.

Boeing reste optimiste sur la croissance à long terme du trafic aérien en dépit du Covid-19 et de la guerre en Ukraine. Le géant de Seattle table sur un besoin de 41 170 nouveaux avions d’ici à 2041, a-t-il indiqué en dévoilant son Commercial Market Outlook (CMO), ses prévisions à vingt ans, à l’occasion du salon aéronautique de Farnborough, le premier grand salon aéronautique européen depuis la pandémie, qui s’est tenu du 18 au 22 pour la première fois depuis 2018.

Cette prévision est un peu en retrait par rapport à la précédente, datant de septembre 2021, qui tablait sur une demande de 43 610 nouveaux avions à l’horizon 2040, en raison notamment de la situation russe. Soumise à des sanctions occidentales en raison de l’invasion de l’Ukraine, qui touchent notamment son secteur aéronautique, la Russie n’est pas intégrée dans ces prévisions. À lui seul, ce facteur conduit à une réduction de 1 500 avions par rapport à la prévision de 2021, indique l’avionneur.

Cet article compte 950 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar