Bombardier réduit encore la voilure

Thunder Bay Bombardier
Le site ferroviaire de Bombardier à Thunder Bay, en Ontario. Crédit : Bombardier.

L’entreprise québécoise Bombardier a mis à pied 550 personnes de son usine de trains et métros en Ontario, à la suite de la fin de deux contrats. Le constructeur a par ailleurs été condamné avec Alstom et neuf autres groupes au Brésil pour collusion lors d’appels d’offres. L’ex-fleuron québécois accumule les problèmes, notamment sur ses trains, alors qu’il a vendu la totalité de ses avions commerciaux, et se recentre actuellement sur les avions d’affaires.

Cet article compte 80 mots.

Poster un Commentaire

avatar