Dernier round pour les chasseurs finlandais

Rafale Finlande
Le Rafale lors de sa campagne d’essais par grand froid à Rovaniemi, en Laponie finlandaise. Crédit : V. Almansa - Dassault Aviation.
Les industriels en lice ont présenté leur offre finale au gouvernement finlandais pour le remplacement des 55 avions de combat F/A-18 C/D Hornet de son aviation militaire. Un gagnant doit être désigné d’ici la fin de l’année entre le Gripen E, le Typhoon, le Super Hornet, le F-35A ou le Rafale.

Certains communiquent, d’autre pas. Le 29 avril, Saab, BAE Systems et Lockheed Martin ont annoncé avoir remis leur « meilleure et dernière offre » au PVLOGL (Puolustusvoimien logistiikkalaitos : Département logistique des forces de défense), équivalent finlandais de la DGA en France, dans le cadre de la sélection HX Fighter. Dassault Aviation et Boeing, selon leur habitude, n’en ont pas fait état, mais le PVLOGL a confirmé avoir reçu leurs propositions aussi.

Ces offres, qui détaillent le matériel, les modalités d’acquisition et les compensations auprès de l’industrie finlandaise, répondent à un appel d’offres final émis en janvier et vont désormais être évaluées jusqu’à l’automne. Les avions eux-mêmes ont été évalués lors de l’opération HX Challenge en janvier et février 2020, sur la base de Pirkkala, près de Tampere. La décision finale sera prise par le gouvernement finlandais, sur proposition du ministère de la Défense, en fin d’année.

Cet article compte 790 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar