La grande reprise du plasmique chez Safran

Intégration d'un moteur PPS-5000 chez Safran Aircraft Engines. Crédit : P. Stroppa - Safran.
Le lancement du premier satellite de télécommunications de fabrication européenne à propulsion 100 % électrique ouvre de nouvelles perspectives à la filière plasmique développée par Safran et dont Aerospatium a pu visiter les ateliers.

Cet article a été modifié le 9 mars.

Certaines promesses mettent du temps à être tenues. Le lancement d’Eutelsat 172B le 25 avril devait permettre à Safran Aircraft Engines de faire enfin voler le premier de ses moteurs PPS-5000 pour le transfert géostationnaire et le maintien à poste sur l’axe nord-sud d’un satellite de télécommunications.

Cet article compte 1 375 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE