La capsule Oriol, successeur de Soyouz, en manque de financement

Oriol
La capsule Oriol en cours de fabrication. Crédit : Roskosmos.
Tandis que les États et la Chine achèvent le développement de leurs nouvelles capsules pour l’exploration lunaire, la Russie ne parvient pas à tenir le calendrier de sa propre capsule Oriol, faute de financement adapté.

Alors que la capsule Orion vogue autour de la Lune, son équivalent russe, la capsule Oriol, peine à décoller, faute de financements adéquats, en particulier pour les installations au sol. Le 17 novembre, dans une déclaration rapportée par l’agence de presse gouvernementale Ria-Novosti, l’ex-cosmonaute Sergueï Krikalev, directeur exécutif des programmes de vols habités, a estimé que la date d’un premier vol en 2023 ne serait pas tenue.

Cet article compte 1 020 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
Oriol : le successeur de Soyouz en manque de fi...
Invité

[…] Faute de financement adapté, la Russie ne parvient pas à tenir le calendrier de sa capsule Oriol, qui doit succéder au vénérable Soyouz.  […]