Le Guépard va occuper Airbus Helicopters pour quinze ans

H160M Guépard
Le H160M Guépard aux couleurs de l'Armée de la Terre. Crédit : Ministère des Armées.
La première tranche du remplacement des hélicoptères légers des forces armées françaises par le H160M Guépard a été notifiée, avec à la clé la pérennisation de plus de 2 000 emplois chez Airbus Helicopters et ses sous-traitants.

À Marignane, l’attente a pris fin à trois jours de Noël avec la notification à Airbus Helicopters par la DGA (Direction générale de l’armement) d’un contrat d’acquisition et de soutien pour 169 H160M Guépard, dans le cadre du programme d’hélicoptères interarmées légers (HIL). La sélection de la version militaire du H160, dernier-né de la gamme d’Airbus, remonte à mars 2017 et aura donc mis près de cinq ans à se concrétiser.

Le HIL, qui s’inscrit dans la remontée en puissance des armées voulue par la Loi de programmation militaire 2019-2025 (LPM), vise à remplacer par un modèle unique cinq types d’hélicoptères équipant actuellement les forces armées françaises, parfois depuis plus de 60 ans et dont certains exemplaires accusent plus de 40 ans de service : SA316 Alouette III (introduite en 1960), SA342 Gazelle (en 1973), SA365 Dauphin et H125M Fennec (en 1990), ainsi que AS565 Panther (en 1993).

Cet article compte 950 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
Le Guépard va occuper Airbus Helicopters...
Invité

[…] La première tranche du remplacement des hélicoptères légers des armées françaises par le H160M Guépard a été notifiée à Airbus Helicopters.  […]