OneWeb se prépare à passer à la vitesse supérieure

Séparation des deux premiers satellites OneWeb de leur adaptateur sur l'étage Fregat. Crédit : Arianespace.
La production des satellites OneWeb va pouvoir démarrer progressivement en Floride en vue de leur déploiement sur orbite avec des lancements au départ de la Guyane, du Kazakhstan et de l’Extrême-orient russe.

Après un mois sur orbite, les six premiers satellites de la constellation OneWeb donnent entière satisfaction, a annoncé Nicolas Chamussy, directeur des activités spatiales d’Airbus. Il s’est exprimé lors du symposium Perspectives Spatiales qui s’est tenu à Paris le 2 avril sous l’égide d’Euroconsult et du Gifas (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales). Les fonctions de leur plateforme low cost ArrOW, développée par OneWeb Satellites, coentreprise de OneWeb et Airbus Defence & Space, ont pu être testées sur orbite.

Ordre a donc été donné aux six satellites de 148 kg, qui gravitaient sur une orbite quasi-circulaire basse (988 x 1 010 km, inclinée à 87,77°), d’allumer leur propulseur plasmique SPT-50M, fourni par le russe Fakel, pour augmenter leur altitude et rejoindre leur orbite définitive, à 1 200 km. Les performances de leur charge utile de télécommunications pourront alors être testées en conditions opérationnelles.

À lire sur le même sujet :
– Amazon s’invite sur le marché des constellations
– SpaceX prépare le premier lancement de Starlink

Cet article compte 480 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE