Quarante satellites géostationnaires en commande

Vue d'artiste d'une plateforme Spacebus Neo. Crédit : Thales Alenia Space.

À l’ouverture de la World Satellite Business Week (WSBW) d’Euroconsult, qui se tient à Paris du 9 au 13 septembre, le marché des satellites géostationnaires montre quelques frémissement laissant anticiper une reprise.

Selon Arianespace, qui surveille attentivement ce marché crucial pour les lanceurs Ariane 5 et 6, onze satellites géostationnaires ont été commandés depuis le début de l’année et dix à douze de plus pourraient suivre d’ici la fin décembre, ce qui marquerait une reprise importante après les points bas représentés par 2017 (sept commandes) et 2018 (huit commandes). Stéphane Israël, P-DG d’Arianespace, souligne toutefois la grande variété de ces nouveaux satellites, dont la masse va de 300 kg à 6,5 t.

L’introduction de nouvelles plateformes de petite taille, avec des charges utiles reconfigurable, telles que la 702X de Boeing ou la OneSat d’Airbus Defence & Space, pourrait favoriser cette reprise.

Cet article compte 880 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar