Le Rafale en lice au Canada, mais les F/A-18 aussi

Les 76 CF-18 canadiens vont tirer leur révérence, et la compétition pour leur remplacement est ouverte. Crédit : Défense nationale et forces armées canadiennes.
Quelques semaines après la fin de la procédure ayant opposé le canadien Bombardier à l’américain Boeing, Ottawa a fait savoir que cinq concurrents sont en lice pour remplacer ses CF-18, parmi lesquelles se trouvent les Rafale de Dassault Aviation… et les F/A-18 Super Hornet de Boeing.

Le gouvernement canadien avait pourtant annoncé, en septembre dernier, qu’il n’achèterait pas de Super Hornet. Cette mesure de rétorsion avait été prise en pleine bataille commerciale sur l’exportation des CSeries, construits par Bombardier, aux États-Unis. À l’époque, le F/A-18 faisait pourtant figure de grand favori pour le contrat de renouvellement de l’aviation canadienne, portant sur 88 chasseurs.

Ottawa a donc relancé un appel d’offres ouvert jusqu’au 9 février 2018. Le ministère de la Défense a annoncé le 22 février les candidats sélectionnés. Dassault Aviation et le Rafale font partie des avions retenus, tout comme le Gripen de Saab, le F-35 de Lockheed Martin, le Typhoon du consortium Eurofighter, et, surprise, le F/A-18 Super Hornet de Boeing.

Cet article compte 435 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE