SES-17 : un géant pour la connectivité en Amérique

SES-17
SES-17 en essais à Cannes. Crédit : Thales Alenia Space.
Thales Alenia Space vient d’expédier en Guyane le satellite SES-17, qui inaugure la version la plus puissante de la nouvelle plateforme Spacebus Neo et utilise à leur plein potentiel les capacités offertes par l’évolution des architectures de satellites VHTS géostationnaires.

Lors de son prochain vol, le 22 octobre, Ariane 5 doit placer sur orbite de transfert géostationnaire deux satellites issus des salles blanches de Thales Alenia Space, à Cannes : SES-17 et Syracuse 4A. Tous deux sont basés sur la nouvelle plateforme Spacebus Neo, introduite en janvier 2020 avec le satellite Eutelsat Konnect, et utiliseront la propulsion électrique pour rejoindre leur position géostationnaire opérationnelle.

Le plus gros des deux, SES-17, marque un nouveau palier dans la montée en puissance et en capacité des satellites HTS (High Throughput Satellite), puisqu’il tire partie de toutes les possibilités offerte par la nouvelle architecture de plateforme pour les mettre au service de sa mission. Cela commence par la place libérée par l’absence de réservoirs d’ergols chimiques qui a été utilisée pour rajouter davantage de charge utile, en termes de puissance, de capacité et de flexibilité.

Cet article compte 1 270 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE