L’US Army abandonne son futur hélicoptère de reconnaissance

Bell 360 Invictus hélicoptère Fara
Le concept Bell 360 Invictus, candidat du programme Fara. Crédit : Bell.
On ne saura jamais qui, de Bell ou Sikorsky, allait l’emporter pour développer le futur hélicoptère de reconnaissance et d’attaque de l’US Army. Celle-ci a décidé d’abandonner son quatrième programme de remplacement des Kiowa… en faveur de drones.

La guerre en Ukraine a fait une nouvelle victime : le programme d’hélicoptère Fara (Future Attack Reconnaissance Aircraft), lancé en 2018 dans le cadre de l’initiative FVL (Future Vertical Lift) du Pentagone pour le renouvellement de la flotte d’hélicoptères militaires américains. Environ 2 Md$ ont été investis dans le programme.

Sélectionnés en mars 2020, Bell et Sikorsky avaient reçu chacun un contrat d’environ 735 M$ pour une phase de prototypage en compétition. Ils devaient réaliser un prototype prêt à voler avant la fin de 2022. L’US Army devait choisir entre les deux appareils candidats à la mi-2023 pour une entrée en production en 2028. La pandémie de Covid-19 a rapidement rendu ce calendrier caduque.

Cet article compte 1 200 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Hélicoptère Fara : l'US Army aban...
Invité

[…] L'US Army abandonne le développement d'un futur hélicoptère de reconnaissance et d’attaque (Fara) pour lequel Bell se mesurait à Sikorsky.  […]