Biocarburants : Boeing passera au vert en 2030

Biocarburant
United Airlines a été la première compagnie américaine à utiliser du biokérosène. Crédit : United Airlines.
En attendant une éventuelle rupture technologique avec l’hydrogène ou la propulsion électrique, Boeing mise sur les biocarburants pour assurer la réduction des émissions de carbone de ses avions.

Boeing veut accélérer la transition vers les biocarburants : le géant américain promet des avions de ligne capables de voler avec des carburants à 100 % durables d’ici 2030 «  afin d’améliorer la durabilité à long terme de l’aviation commerciale ». Il s’agit d’un impératif pour le transport aérien s’il veut atteindre ses objectifs environnementaux et relever les défis imposés par les politiques climatiques.

Le secteur s’est engagé à diviser par deux ses émissions de dioxyde de carbone d’ici à 2050 par rapport à 2005. Il représente aujourd’hui 2 à 3 % des émissions mondiales de CO2, mais sa croissance, même si elle a été freinée par la pandémie, risque de mettre à mal ces objectifs.

« Nous nous engageons à collaborer avec les autorités de réglementation, les fabricants de moteurs et d’autres acteurs majeurs du secteur pour faire en sorte que nos appareils et, à terme, l’ensemble de notre secteur industriel, puissent utiliser des carburants d’aviation entièrement durables », a déclaré Stan Deal, P-DG de Boeing Commercial Aviation (BCA). « Les carburants d’aviation durable constituent la solution la plus sûre et la plus quantifiable pour réduire les émissions de carbone des avions au cours des décennies à venir », a-t-il ajouté.

Cet article compte 780 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE