Échec du premier lancement orbital à partir d’Europe occidentale

Cosmic Girl Spaceport Cornwall Echec
L'avion porteur Cosmic Girl sur le tarmac du Spaceport Cornwall. Crédit : Virgin Orbit.
La première tentative de lancer des satellites à partir d’Europe occidentale, en l’occurrence depuis le Royaume-Uni, a tourné court avec l’échec du LauncherOne de Virgin Orbit. D’autres lanceurs et d’autres sites sont sur les rangs pour de nouvelles tentatives dès cette année.

Triste conclusion pour une mission à haute visibilité qui devait marquer le début d’une activité spatiale britannique accrue, hors du cadre européen : le petit lanceur aéroporté LauncherOne de Virgin Orbit, porteur de neuf nanosatellites, a été victime d’une anomalie et la tentative de mise sur orbite s’est soldée par un échec. L’avion porteur Cosmic Girl, un ancien 747-400 de Virgin Atlantic, a décollé de l’aéroport de Newquay, en Cornouailles, le 9 janvier à 22 h 02 TU et pris la direction du sud de l’océan Atlantique, à une centaine de kilomètres au sud-ouest de l’Irlande, pour y cercler à 9 150 m d’altitude (30 000 pieds).

Techniquement, l’appareil évoluait alors dans la zone économique exclusive de l’Irlande.

Cet article compte 1 600 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE