L’ESA investit plus de 1 Md€ dans l’exploration

Gateway Exploration
La station Gateway avec ses contributions européennes. Crédit : Thales Alenia Space.
À l’occasion du Congrès international d’astronautique, qui s’est tenu en virtuel du 12 au 14 octobre, l’ESA a annoncé une série de contrats industriels majeurs pour la contribution européenne aux programmes d’exploration lunaires et martiens de la Nasa.

Onze mois après le succès de la conférence ministérielle de Séville, l’industrie spatiale européenne en récolte enfin les fruits, avec une série de contrats, totalisant pour 1,3 Md€ d’engagements, répartis entre Thales Alenia Space et Airbus Defence & Space, pour mener le développement d’éléments de la future station spatiale cislunaire Gateway et de la mission de retour d’échantillons martiens MSR.

Une fois de plus, les équipes turinoises de Thales Alenia Space ont enrichi leur tableau de chasse. L’ESA leur attribué la maîtrise d’œuvre du futur module de vie de la station Gateway, où séjourneront les astronautes américains et internationaux en route pour la Lune. Nouveau dérivé du module pressurisé des cargos Cygnus, ce module iHab en reprendra le diamètre. Il sera doté d’espaces d’habitation et de baies d’amarrage pour les capsules Orion et autres vaisseaux de passage.

Conçu pour être exposé pendant quinze ans à des conditions bien plus hostiles en termes de rayonnements que les modules de la Station spatiale internationale, iHab bénéficiera de l’évolution des technologies notamment pour son bouclier de protection contre les micrométéorites, son avionique (réalisée par TAS France) et ses systèmes de contrôle thermique. Non occupé la majeure partie du temps, il sera aussi équipé pour des opérations robotiques aussi bien internes qu’externes.

Cet article compte 1 540 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE