Les contrats pour le Scaf arrivent

Scaf
Concept de chasseur de nouvelle génération présenté par Airbus pour le programme Scaf. Crédit : Airbus.

Les premiers contrats pour le futur système de défense aérienne seront signés en début d’année prochaine. Dans un communiqué conjoint publié le 22 novembre, les ministères allemand et français de la Défense et des Armées ont salué les efforts faits par les industriels. « Les deux ministres ont convenu d’un leadership conjoint entre Dassault et Airbus pour mener une étude commune de concept et d’architecture (comprenant la connectivité) pour le Scaf, sur la base du cahier des charges. Le contrat sera signé par les deux pays début 2019 », détaille le document.

Les études de R&D seront lancées lors du salon du Bourget, en même temps que celles pour le démonstrateur. Le développement du moteur devrait aller conjointement à Safran et MTU.

Le communiqué précise également que les trois industriel KMW, Nexter, et Rheinmetal devront présenter des projets pour le futur char d’assaut. La présence de Rheinmetall est une surprise et montre la volonté des industries allemandes de se placer en première ligne de ce projet, dont le pays aura la maîtrise d’œuvre.
Le groupe français Thales est quant à lui étrangement absent du document, alors qu’il peut prétendre à la fois à la maîtrise d’œuvre du système électronique qui englobera le Scaf, mais également à la technologie Scorpion qui serait un atout dans le cadre du nouveau char d’assaut.

Cet article compte 230 mots.

AUCUN COMMENTAIRE