Divergence franco-allemande sur les microlanceurs

Helix RFA Microlanceurs
Essai à feu du moteur Helix en juillet 2021. Crédit : RFA.
L’attribution d’un second prix pour le développement du petit lanceur allemand RFA One, un an après celui pour le Spectrum d’Isar Aerospace met en exergue la différence d’approche entre Berlin et Paris sur leur politique relative aux microlanceurs.

Après Isar Aerospace en 2021, c’est au tour de Rocket Factory Augsburg (RFA) de remporter un prix de 11 M€ décerné par le DLR pour le développement de microlanceurs en Allemagne. Attribué le 25 avril, ce chèque s’accompagne d’une réservation pour deux charges gouvernementales de moins de 150 kg sur les deux premiers vol du RFA One.

Initiée en 2020 et financée par le ministère allemand des Affaires économiques et de la Protection du climat (BMWK), cette compétition s’inscrivait dans le cadre de l’initiative Boost! menée au titre du programme CSTS (Commercial Space Transportation Services and Support) de l’ESA.

Cet article compte 390 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar