Les premières livraisons du PPS-5000 auront lieu en décembre

Un jeu de quatre PPS‑5000 prêts à livrer. Crédit : P. Stroppa - Safran.
Conçu pour les transferts géostationnaires, le moteur PPS-5000 a été sélectionné par les grands constructeurs de satellites et va enfin entrer en service.

Dans la forêt de Vernon, aux abords du site d’ArianeGroup où sont produits les moteurs cryotechniques Vulcain 2 et HM-7B d’Ariane 5, et bientôt les Vulcain 2.1 et Vinci d’Ariane 6, l’ancien site militaire du LRBA (Laboratoire de recherches balistiques et aérodynamiques) où ont été développées les premières fusées sondes françaises, renaît progressivement comme « Plateau de l’espace » pour accueillir des ETI et des PME de haute technologie et bientôt une nouvelle école d’ingénieurs en alternance.

Le 30 mars dernier, Safran Aircraft Engines y a inauguré le nouveau site intégré de sa Direction de la propulsion électrique (SAE-DPE). Avec les différentes restructurations de Snecma puis Safran et la création d’ArianeGroup en 2015, les activités de propulsion électrique – dernière activité du groupe en propulsion spatiale – ont connu de nombreux déménagements depuis les débuts de l’aventure plasmique avec le russe Fakel en 1993. Les nouvelles installations représentent un investissement de plus de 1 M€.

Cet article compte 870 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar