Nos meilleurs partenaires

Barensky Aerospatium
Stefan Barensky, rédacteur en chef d'Aerospatium.

À l’heure de la menace globale et de la communication constante entre missiles supersoniques et tests nucléaires, l’appel à l’Europe que partagent hommes politiques et P-DG semble pourtant rencontrer peu d’écho. Après six mois sans gouvernement, le nain politique allemand et sa chancelière affaiblie semblent bien peu enclins à entendre les appels à la coopération lancés de l’autre côté du Rhin.

Pourtant, les projets majeurs de la défense future du continent doivent passer par l’Europe – c’est en tout cas la volonté affichée par le président Emmanuel Macron et le sens des crédits communautaires accordés pour les études du nouvel avion de combat. Mais la gouvernance et la coopération ne se décrètent pas : l’industrialisation d’Ariane 6 le prouve, où, entre péréquation financière et réalité technologique, la logique y perd son bon sens.

De l’autre côté, le Royaume-Uni a décidé de faire cavalier seul, laissant planer un doute inquiétant sur la pérennité de sa coopération – réussie – en matière de défense. Les pays membres de l’Union européenne seront-ils assez obtus pour le punir à tout prix, au risque de mettre en péril leur autonomie et leur sécurité ?

Certains ont décidé de ne pas attendre. Sur les sujets sensibles que sont l’intelligence artificielle ou la souveraineté technologique, ils ont choisi de concentrer leurs efforts dans le seul cadre pérenne qu’est la communauté nationale. Dans un an exactement, Londres aura largué les amarres. Les conditions de son départ donneront une bonne indication sur la capacité de l’Europe à incarner encore une voie politique d’avenir.

AUCUN COMMENTAIRE