Joe Biden : Retour à l’équilibre dans la dissuasion

B-2 Spirit Dissuasion
Le traité New Start limite aussi le nombre de bombardiers stratégiques. Crédit : T. Barley - US Air Force.

Première urgence pour la nouvelle administration américaine : le traité New Start de réduction des armements stratégiques entre les États-Unis et la Russie doit expirer le 4 février, à peine quinze jours après la passation de pouvoir. Après le retrait de Washington et Moscou du traité d’interdiction des missiles nucléaires de portée intermédiaires (INF : Intermediate-range Nuclear Forces treaty) en 2019, il s’agit du dernier traité russo-américain limitant l’arsenal de dissuasion des deux pays.

Signé en 2010 par les présidents Barack Obama et Dmitri Medvedev, il limite le nombre d’armes nucléaires stratégiques à 1 550 de chaque côté, et le nombre de leurs vecteurs à 700. Dans sa forme actuelle, le traité inclut la possibilité d’une prolongation allant jusqu’à cinq ans si les deux parties parviennent à s’entendre.

Cet article compte 950 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar