Des satellites à la chaîne pour OneWeb

La constellation OneWeb comportera 882 satellites sur orbite basse. Crédit : OneWeb.
La première des trois chaînes d’assemblage final des satellites
de la constellation OneWeb a été inaugurée le 27 juin à Toulouse.
Elle aura la capacité de sortir un satellite toutes les huit heures.

Tom Enders, le grand patron d’Airbus, s’est déplacé pour marquer la dimension historique de l’événement : l’ouverture d’une chaîne d’assemblage pour la production de satellites en série. Selon Airbus, c’est une première mondiale. En pratique, le seul précédent connu est celui de Planet, en Californie, dont la production se limite à des cubesats 3U de moins de 5 kg. OneWeb Satellites, la coentreprise fondée en février 2016 par Airbus et OneWeb, doit atteindre une cadence quotidienne pour les 900 satellites de télécommunications à haut débit de 150 kg pièce qui constitueront la constellation OneWeb rêvée par Greg Wyler.

« Jamais auparavant [dans le spatial] un tel niveau de qualité n’avait été atteint, à un coût si faible, avec une telle cadence et dans de telles quantités », résume Nicolas Chamussy, à la tête d’Airbus Defence & Space – Space Systems. « Nous avons changé la façon dont les projets spatiaux sont développés et gérés. Nous sommes disruptifs. »

Pour Eric Béranger, directeur général de OneWeb, « le spatial va enfin devenir une activité ‘normale’ ».

Cet article compte 1 420 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE