Tesla joue à quitte ou double en 2018

La première livraison du Model 3 en juillet 2017. Crédit : Tesla Motors.
Le principal actif d’Elon Musk, Tesla, a publié au lendemain du lancement du Falcon Heavy une perte record au quatrième trimestre, mais garde pour l’instant la confiance des investisseurs.

Les résultats du constructeur d’automobiles électriques Tesla pour l’année 2017 ont été meilleurs qu’attendus par les analystes. Néanmoins, l’entreprise détenue par Elon Musk n’a pas encore vraiment redressé la barre.

Tesla a perdu 770 M$ au quatrième trimestre, et près de 2,2 Md$ sur l’année. En 2016, l’entreprise n’avait fait que 773 M$ de perte en an. Le chiffre d’affaires a lui augmenté, passant de 7 Md$ en 2016 à 11,7 Md$ en 2017, dont 8,5 Md$ générés par les ventes de voitures. Le reste correspond aux activités de leasing, de stockage et de ventes d’énergie et de services, notamment la revente de voitures d’occasion. La trésorerie disponible a légèrement diminué mais est restée au-dessus de 3,3 Md$.

Le groupe a livré 103 020 voitures en 2017, bien plus que les 75 890 produites en 2016. Mais le Model 3, qui doit permettre à Tesla de sortir de sa niche de luxe pour atteindre le conducteur lambda rencontre toujours de grands problèmes de production. Alors que le groupe promettait 5 000 Model 3 fabriqués par semaine, il n’en a livré que 1 542 sur l’ensemble du dernier trimestre.

Cet article compte 580 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz