La défense comme enjeu électoral

Marine Le Pen et Emmanuel Macron promettent un second porte-avions. Crédit : Marine Nationale.
Pour la première fois depuis longtemps, les questions de défense et de sécurité se sont retrouvées au cœur de la campagne des Présidentielles en France.

Le premier tour de l‘élection présidentielle française aura lieu le 23 avril et jamais le choix n’aura eu l’air aussi incertain. Entre menaces de quitter l’Union Européenne, interdiction des armes pour les policiers, surenchères dans la course au second porte-avions et des promesses variées sur l’augmentation du budget de la défense, le retour du service militaire et l’équipement des forces, difficile pour les électeurs de retrouver leurs petits.

Cet article compte 325 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

AUCUN COMMENTAIRE