Safran et MTU scellent leur alliance sur le moteur du NGF

Bourget 2019 SCAF
Le NGF disposera de deux moteurs de nouvelle génération et pourrait comporter des tuyères orientables. Crédit : V. Almansa - Dassault Aviation.
Après l’accord entre les maîtres d’œuvre Dassault Aviation et Airbus Defence & Space le 2 avril, les motoristes du NGF (Next Generation Fighter) se sont associés, préparant le terrain pour la prochaine phase du programme Scaf (Système de combat aérien futur).

Les diverses péripéties liées à l’arrivée du motoriste ITP Aero, filiale de Rolls-Royce, dans l’équipe de propulsion du NGF, pourraient toucher à leur fin. Un accord a été trouvé entre les partenaires sur le partage du travail pour la motorisation du démonstrateur de l’avion de combat futur, qui sera basée sur un dérivé du moteur M88 de Safran qui équipe déjà le Rafale.

Le 29 avril, les industriels ont annoncé que la mise en œuvre de cet accord passera par la création d’une société commune à parité, entre Safran Aircraft Engines et MTU Aero Engines, dont ITP sera le principal partenaire.

Cet article compte 680 mots.

[…]

Ce contenu est réservé aux abonnés.      S’abonner

Poster un Commentaire

avatar